Qui donc es-tu, Jésus-Christ


Une prière qui peut nous aider à prolonger la lecture de l’Évangile du 3ème dimanche de Carême : Jean 4, 5-42 (la Samaritaine)

Qui donc es-tu, Jésus-Christ, Toi qui t’assieds A nous attendre en plein midi Sur la margelle de ce puits Qui nous suggère Les profondeurs insoupçonnées De ton mystère ?

Qui donc es-tu, Jésus-Christ, Toi qu’on prendrait pour un passant, Pour l’étranger des caravanes, Si tu ne plantais tout-à-coup Dans le plus vif de notre vie Ta parole et ton regard ami ?

Qui donc es-tu, Jésus-Christ, Toi qui as soif au bord du puits Et ne penses qu’à l’oasis Qui pourrait naître en plein désert Si seulement dans le soleil Nos cœurs de glace se fondaient Pour aimer d’amour fraternel Les mal-aimés, les marginaux ?

Qui donc es-tu, Jésus-Christ, Toi la Montagne et le Lieu Saint Où Dieu repose dans la Nuit, Toi la Parole et le Visage Où Dieu se donne à contempler Dans le secret de son Image ?

Qui donc es-tu, Jésus-Christ, De la mort à la vie es-tu sans fin Notre Passeur et à quel prix ! Sur la croix pour nous Toujours les mains vides, Sur la croix pour nous Toujours les mains pleines… Et le cœur ouvert.

Jean Servel

#PrièredeCarême

© Église Catholique à Aulnay-sous-bois (93600). Tous droits réservés