Envie de voir plus d'articles ? C'est par ici !

Prières pour la paix


Frères en devenir… Vivre ensemble

Je crois au petit bonjour du matin, Au sourire sincère du voisin dans l’ascenseur. Je crois à la mixité des populations dans les quartiers, qui nous enseigne le bien vivre ensemble. Je crois que la différence est la plus belle chose que nous ayons en commun . Je crois que cette différence nous rend complémentaires et solidaires les uns des autres . Je crois que cette différence est à la fois source d’humilité et de richesse. Oui, je crois que bien vivre ensemble est possible Parce que dans le quartier, des grands frères font le soutien scolaire aux petits, Parce que des collègues au travail sont attentives à l’une d’elles qui a des problèmes de santé. Je crois que l’Homme a la capacité de bâtir la paix et la justice pour un bien vivre ensemble Parce que c’est Toi Seigneur qui me donnes cette force de croire.

Je crois que les Hommes ne doivent pas avoir peur les uns des autres, mais au contraire chercher à apprendre de l’autre. L’Homme n’est pas un loup pour l’Homme mais un frère en devenir. Pour le bien vivre ensemble, nous participons à humaniser notre terre, pour construire ensemble un monde d’amour , de justice et de paix. Je crois que nous pouvons nous permettre de croire à la force de l’humain, car des fraternités sont inventives : elles allongent les bras de chaque acteur, elles invitent à l’inattendu de croire en tout homme et des tentes s’élargissent… Seigneur, notre prière commune est force pour mettre l’Homme au centre de nos convictions. Tu nous as choisis pour servir ta présence.

Je crois que nous sommes appelés à faire fructifier l’amour que Dieu nous porte. Je crois que Tu nous appelles à construire une terre plus humaine, une terre avec plus de justice, une terre où tous auront leur place. Je crois que nous sommes appelés à lutter pour plus d’amour entre nous, plus de solidarités… Je crois que nous sommes tous fils de Dieu et aimés de lui.

extrait de « Témoignage ACO »

Nice, 14 juillet 2016 Pour les vivants et pour les morts

Seigneur, dans la nuit tragique Où l’espoir semble impossible, Où la vie semble détruite, Où l’humanité semble assassinée, Fais surgir en nos cœurs, L’espérance d’Abraham, La foi du disciple que Jésus aimait, Et l’amour du Christ lui-même.

Pour les victimes injustement mises à mort Comme ton propre Fils, Pour ceux qui sont blessés dans leur âme, Dans leur cœur et dans leur corps, Pour ceux qui ont perdu un être cher Forcément irremplaçable, Pour ceux qui ont chargé sur leurs épaules Ceux qui souffrent, Pour ceux qui ont donné sans compter, Leur force, leur temps et leur aide, Pour les anonymes qui ont aimé Leurs frères et sœurs jusqu’au bout, Seigneur, nous te prions De les combler de ton amour. Sois toi-même notre force.

A tous les hommes et toutes les femmes de ce monde, Donne une large part de ton Esprit de paix. Qu’il nous aide à juguler les puissances de la haine et du mal, Et à choisir résolument le chemin de l’amour et du pardon.

Du cœur blessé à mort de ton Fils ont coulé l’eau et le sang ; Que ces flots de miséricorde inondent notre monde. Ainsi la compassion et l’amour nous aideront A accueillir et construire ton Royaume de Paix. Amen.

Sylvain BRISON, prêtre du diocèse de Nice, Paru dans la lettre de Témoignage chrétien du 21 juillet 2016

Seigneur, Tu es plein de miséricorde pour toute personne, De toute culture et de toute nation. Chaque personne est ton enfant bien-aimé.

Dans ta miséricorde Tu ne vois pas d’abord nos limites, nos difficultés, nos refus. Mais tu crois en notre capacité d’aimer, Et de nous découvrir frères et sœurs. Tu crois en notre capacité De vivre ensemble, dignement, Dans la paix, la justice et la fraternité.

Façonne-nous par ta miséricorde et ta tendresse. Aide-nous à dépasser nos peurs, Et nos refus de nous ouvrir à l’autre. Apprends-nous à nous laisser toucher par la vie de nos frères et sœurs. Ouvre nos cœurs pour aimer. Ouvre nos mains pour construire des ponts, et non pas des murs. Ouvre notre intelligence pour inventer le monde de demain, Un monde où chacun trouvera sa place : Un toit, du pain, un travail, Un geste de fraternité à partager, Un mot d’espérance à échanger En reflet de TOI qui es amour et miséricorde.

Prier pour ses ennemis

Cette prière s’enracine dans un commandement évangélique :


Évangile selon Saint Matthieu 5, 43-48 « Vous avez appris qu’il a été dit : tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien ! moi, je vous dis : aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. »


Saint Augustin, père et docteur de l’Église « Invoque le Père qui est dans les cieux et prie pour tes ennemis, car Saul aussi était un ennemi de l’Eglise : on pria pour lui et il devint un ami. Et si tu veux savoir la vérité, on pria contre lui c’est-à-dire contre sa méchanceté et non pas contre sa nature. Toi aussi, prie contre la méchanceté de ton ennemi, qu’elle meure et que lui vive. »


Face à la folie du mal et de la violence sous toutes ses formes... Voici quelques extraits du texte écrit par Julos Beaucarne, quelques heures après l’assassinat de sa femme ( février 1975)


Amis bien-aimés, ma Loulou est partie pour le pays de l’envers du décor, un homme lui a donné neuf coups de poignard dans sa peau douce. C’est la société qui est malade, il faut la remettre d’aplomb et d’équerre par l’amour et l’amitié et la persuasion…Ne perdons pas courage ni vous, ni moi. Sans vous commander, je vous demande d’aimer plus que jamais ceux qui vous sont proches ; le monde est une triste boutique, les cœurs purs doivent se mettre ensemble pour l’embellir, il faut reboiser l’âme humaine… Il n’est de vrai que l’amitié et l’amour… Je pense de toutes mes forces qu’il faut s’aimer à tort et à travers.

Le 26 novembre 2000 a eu lieu au Bourget le Synode des enfants : Bâtisseurs de PAIX. Voici une des prières rédigée par des participants de Sevran, quartier de Rougemont.

Seigneur, Sans ton amour , rien n’est possible. Aide-nous à remplir D’amour notre planète Terre Pour en faire un temple de paix Entre les hommes.

Seigneur, Avec nos différences, Chacun de nous est unique dans ton cœur. Aide-nous à nous aimer Entre nous, Et à nous accepter avec toutes ces différences.

Seigneur, Même avec nos différences, Aide-nous à créer des liens Entre nous, Et à devenir des artisans de paix.

Seigneur, Merci pour les liens Entre nous, Dans nos quartiers, nos écoles et partout. Merci de nous aider A construire un monde de paix.

Prions pour la Paix avec le Pape François à Jérusalem en 2014

Seigneur Dieu de paix, écoute notre supplication ! Nous avons essayé tant de fois et durant tant d’années De résoudre nos conflits avec nos forces et nos armes. Mais nos efforts ont été vains. A présent, Seigneur, aide-nous ! Ouvre nos yeux et nos cœurs Et donne-nous le courage de dire : « Plus jamais la guerre » ; « Avec la guerre tout est détruit ! » Infuse en nous le courage d’accomplir des gestes concrets Pour construire la paix. Seigneur, Dieu d’Abraham et des prophètes, Dieu Amour qui nous appelle à vivre en frères, Donne-nous la force d’être chaque jour des artisans de paix ; Donne-nous la capacité de regarder avec bienveillance Tous les frères que nous rencontrons sur notre chemin. Rends-nous disponibles pour transformer nos armes En instruments de paix Et nos peurs en confiance. Maintiens allumée en nous la flamme de l’espérance Pour accomplir avec une patiente persévérance Des choix de dialogue et de réconciliation. Et que du cœur de chaque homme Soient bannis les mots division, haine et guerre ! Seigneur, désarme la langue et les mains, Renouvelle les cœurs et les esprits, Pour que la parole qui nous fait nous rencontrer Soit toujours « frère », Et que le style de notre vie devienne : Shalom, paix, salam ! Amen

Les béatitudes de la Paix

Paix à toi, le pauvre à bout de souffle, C’est l’Amour qui parle en toi.

Paix à toi, le cœur amoureux, C’est l’Avenir qui frappe en toi.

Paix à toi qui cries, C’est l’Espérance qui crie en toi.

Paix à toi qui as mal au ventre de Justice, C’est le désir qui t’affame et t’assoiffe.

Paix à toi, le cœur battant, C’est la tendresse qui tisse en toi.

Paix à toi, le veilleur, C’est le jour qui se lève en toi.

Paix à toi, l’ingénieur de paix, C’est Dieu qui emprunte ton visage.

Paix à toi, le torturé de Justice, Tu es libre.

D’après Jean Debruynne

Envie de voir plus d'articles ? C'est par ici !

Rechercher par Tags

Catégories

Articles récents